Préparer son tour du monde : itinéraire, budget, billets d’avion …

La ora na ! (Bonjour en Polynésie)
Non je ne vous ai pas oubliés, j’ai juste été prise dans un tourbillon d’évènements, comprenant notamment des étapes de préparation du tour du monde, ce qui a plus ou moins causé ce retard impardonnable ! Pour me rattraper, je vous présente cet article très dense sur la préparation de mon tour du monde dans le détail.
Il exclut la partie « achat de matériel » car je souhaite voyager avec 9 kg sur le dos maximum et ai beaucoup de choses à dire sur le sujet : c’est ici que ça se passe !
Installez-vous confortablement, et c’est parti, je vous emmène !

Etape 1 : choix de l’itinéraire ou du budget.

(Pour moi : plus d’un an avant le départ)

DSC_0262

Comme point de départ au voyage, vous avez globalement deux possibilités :
– vous voulez faire le tour du monde / un grand voyage mais sans préférence de destination par contre vous avez une contrainte sur le budget
– ou alors, vous avez de grandes préférences sur l’itinéraire, quitte à avoir un budget important (ou vous venez de gagner au loto).

Pour le premier cas, si vous avez une contrainte sur le budget, il convient de choisir des pays en fonction du coût de la vie sur place. Une semaine aux USA ou en Thaïlande n’aura pas le même impact sur votre compte bancaire. Je vous en parle dans l’étape 2 !

Je me trouve dans le deuxième cas car j’avais beaucoup de souhaits à intégrer à mon voyage :
– faire le festival Burning Man aux Etats-Unis
– faire un road trip aux Etats-Unis et/ou au Canada
– Aller en Polynésie et sur l’île de Pâques
– faire le tour complet
– aller sur les cinq continents (pas en Antarctique hein!)
– et quelques autres, je vous livrerai la liste complète dans un prochain article !

Ce qui m’a menée à définir un itinéraire précis, quitte à atteindre un budget conséquent et à attendre plusieurs années avant de pouvoir faire le tour du monde. Ce qui m’amène à l’étape 2 : déterminer quelle somme réunir !

Etape 2 : calculer le budget prévisionnel

(Pour moi : plus d’un an avant le départ)

dscf3234

J’avais calculé un premier budget tout au début de ma préparation du tour du monde (j’ai choisi l’itinéraire en 2011 !)

J’y avais inclus :

  •   les billets d’avion sur la base d’une estimation :
    Après m’être baladée sur de nombreux sites d’agences de voyage spécialisées « tour du monde », j’ai estimé 5500€ pour le total de mes billets d’avion.
  •  le coût d’un jour dans chaque pays :
    J’avais compté le nombre de jours passés dans chaque pays que j’ai multiplié par le coût moyen d’un jour : 50 € (USA, Canada, Polynésie, Chili, Nouvelle Calédonie, Tanzanie, ..) ou 25 € (Indonésie, Thaïlande, ..). J’avais trouvé ces chiffres dans le tableau de préparation fourni par le site Connaisseurs du voyage, qui me convenaient car je comptais loger au maximum en camping/couchsurfing.
    J’ai donc estimé 6000€ au total à l’époque.
  • et une marge de 1000 €
    pour les coûts annexes (assurance, frais bancaires, activités spéciales). Je ne comptais pas le Burning Man car à l’époque je le voyais comme un rêve inaccessible !

On aboutit donc à 12 500 € que je me suis ensuite appliquée à réunir entre 2011 et 2017 !

Etape 3 : acheter les billets d’avion (ou pas !)

(Pour moi : 8 mois avant le départ)

DSC_0598

Il y a plusieurs options selon vos souhaits de voyage :
– acheter des vols secs un par un, en avance ou au fur et à mesure du voyage
– avoir recours à une agence spécialisée pour acheter d’un coup tous les billets d’avion
– utiliser un « billet pass tour du monde » (proposé par les alliances OneWorld et Star Alliance, peu coûteux mais avec des contraintes sur l’itinéraire)
Il faut savoir que certaines agences proposent des billets « Tour du monde » sous la forme d’un forfait où les destinations sont déjà définies, cela peut être pratique pour limiter le budget. C’est le cas par exemple de Connaisseurs du voyage.
De mon côté, j’ai opté pour la 2e solution parce que c’était plus simple à gérer et cela pouvait notamment comporter la possibilité de décaler gratuitement mes vols, ce qui me semblait primordial pour mon voyage. Du point de vue du coût, j’aboutis à 8 centimes le km sur mon itinéraire, ce qui est similaire voire inférieur au prix des mêmes vols secs seuls, et inférieur au prix « pass tour du monde » des alliances OneWorld et Star Alliance pour l’itinéraire que j’avais choisi.

J’ai fait des demandes de devis sur les sites de 3 agences ; je leur ai précisé mon itinéraire ainsi que mon souhait de pouvoir décaler gratuitement mes vols (souvent le cas sur les billets tour du monde).
Voici mon retour d’expérience :

  •  Zip World : réponse une semaine après la demande, budget total : 4400 €, possibilité de décaler gratuitement tous les vols sauf un
  •  Connaisseurs du Voyage : réponse 10 jours après la demande, budget total : 5400 €, possibilité de décaler gratuitement tous les vols sauf un
  • Travel Nation : il y a visiblement eu un loupé car ma demande a été traitée beaucoup plus tard que les deux précédents.

Verdict : j’ai choisi Zip World et j’en suis très contente, j’y ai également eu recours pour souscrire à une assurance (même interface que pour les vols) et aux visas électroniques (ils nous filent un coup de main !). Le site fonctionne un peu comme une conversation par SMS : pour faire une modification (sur les vols ou autre) vous pouvez leur envoyer un message et vous êtes alerté dès qu’ils ont répondu.

Etape 4 : La paperasse !

(Pour moi : 4/5 mois avant le départ)

dscf1091.jpg

Une fois les billets choisis, place aux réjouissances que sont :

  •  renouveller le passeport si besoin
    (c’était mon cas, l’ancien était trop rempli !)
  • obtenir les visas nécessaires :
    dans mon cas, deux visas s’obtiennent directement à l’aéroport (Indonésie, Tanzanie), deux visas électroniques sont à faire par internet (USA/Australie), les autres pays ne demandent pas de visa !
  •  faire les vaccins/traitements (paludisme ..) nécessaires :
    c’est en cours de mon côté sachant que j’ai de nombreux vaccins à mon actif !
    Minute végane : penser à prendre sa supplémentation en B12 😉
  • souscrire à une assurance voyage :
    de mon côté, ayant payé mon voyage avec une Visa Premier, j’ai trois mois d’assurance incluse ; pour la suite j’ai souscrit à Globe Partner d’ACS après avoir consulté le comparatif du site tourdumondiste.com (une vraie mine d’or !)
  • souscrire à un compte en banque supplémentaire si besoin : je vous en causerai dans un futur article, car je ne suis pas encore fixée à ce sujet !
  • demander son permis de conduire international si besoin
  • scanner ses papiers d’identité / billets d’avion et les stocker en ligne
  • faire les formalités liés à son départ de France : trouver que faire de son logement, demander un congé ou quitter son job, réexpédier son courrier, résilier les différents contrats (téléphone, électricité, transports…)
  • et enfin, informer ma banque de chaque pays que je visite un mois à l’avance pour qu’ils ne me bloquent pas ma carte.

Pour ce qui est du travail, voici les différentes possibilités :

  • demander un congé sabbatique :
    c’est possible si vous avez 3 ans d’ancienneté dans l’entreprise, 6 ans d’ancienneté totale, que vous n’avez pas bénéficié de congé sabbatique/de formation/ de création d’entreprise les 6 années précédentes. Si vous ne remplissez pas les conditions, l’entreprise peut éventuellement vous l’accorder quand même, mais ce n’est pas garanti. Si vous les remplissez, dans une grande entreprise (>200 salariés), le congé sabbatique ne peut pas vous être refusé. Il peut être reporté en revanche (plus d’info sur cette page)
  • demander un congé sans solde :
    beaucoup moins cadré par la loi, il peut être refusé par l’employeur. (Ce qui a été mon cas !)
  • démissionner : c’est donc ce que j’ai fait ! A noter qu’il est largement préférable de négocier une rupture conventionnelle, plus avantageuse pour vous financièrement car vous bénéficiez d’une allocation de l’employeur.

Etape 5 : réserver des logements, activités, transports …

(Pour moi : 3/4 mois avant le départ)

Kenya (148)
Une fois tout cela fait, on peut souffler un grand coup ! Et regarder la question du logement et du transport.
Mon but est de voyager le moins cher possible. Et bien sûr, selon les destinations, cela implique d’être un minimum prévoyant. Le last minute ne marche pas avec les hôtels/auberges et les transports, c’est plutôt le contraire ! Les auberges/bus bon marché sont en général réservés à l’avance et cela implique qu’ils risquent d’être pleins si vous vous y prenez trop tard. Idem pour la location de voitures aux Etats-Unis ou au Canada.
Pour les transports :

Cela se traduit pour moi par la réservation d’un vol low cost Kuala Lumpur/Chiang Mai, ainsi que l’achat du Pass Air Tahiti pour visiter la Polynésie. Le reste viendra plus tard !
Pour les logements :

Ici en revanche je suis très prévoyante ! Je compte privilégier :

  •  les couchsurfings : ce type d’hébergement bien connu des baroudeurs se fait gratuitement et chez l’habitant. En contrepartie, il faut respecter un minimum son hôte et éviter de le considérer comme un hôtel : petit cadeau, cuisiner un bon repas chez lui (mon option préférée quand on voyage léger !), faire une balade avec lui … au minimum passer du temps avec lui s’il vous semble intéressé et disponible !
  •  les campings : est-il besoin de préciser pourquoi ? Pas cher, dans la nature, libre, … 🙂
  • les auberges de jeunesse : notamment en Asie, très peu chères et permettent de rencontrer d’autres backpackers ! Dans les pays type USA/Canada, les tarifs piquent un peu.
  • les logements payants chez l’habitant type Airbnb : aussi sympa que Couchsurfing, mais plus fiable généralement. Payant, mais souvent un bien meilleur plan que l’hôtel voire l’auberge (dans les grandes villes des USA ou au Japon par exemple).

Il faut toutefois faire attention ! Couchsurfing étant gratuit, je me suis déjà fait lâcher le jour même … et là bonjour la nuit en auberge en dernière minute. Du coup ma solution est de réserver des logements à annulation gratuite sur le site Booking.com et de les annuler dès que je suis sûre de mon couchsurfing. Pas terrible comme solution c’est vrai, mais je préfère ça à dormir dehors !

Et enfin, au sujet des activités, je vous en parlerai au long de ma préparation, la seule chose que je fais pour l’instant est de passer mon PADI !

Etape 6 : acheter le matériel

(Pour moi : 3 mois avant)
On se retrouve sur cet article pour savoir quel matériel j’ai choisi afin de faire mon tour du monde avec moins de 9 kg sur le dos !

 

Alors, qui plaque tout et me rejoint ?

Publicités

5 commentaires sur « Préparer son tour du monde : itinéraire, budget, billets d’avion … »

  1. Super cet article ! C’est drôle parce que les étapes qui te tiennent à cœur me plairaient aussi beaucoup ! Je suis fascinée par les voyages, j’espère que tu posteras des articles durant ton tour du monde ?
    J’ai hâte de découvrir ton matériel 🙂

    Bonne journée, bises !

    J'aime

    1. Merci Anaïs pour ce gentil commentaire !
      Bien sûr c’est prévu que je partage au maximum pendant le tour du monde, photos, expériences… J’espère juste arriver à me connecter assez souvent !
      Encore merci pour ton avis 🙂

      J'aime

  2. Hey Ingrid,
    Quel est ton état d’esprit par rapport au fait que tu aies du démissionner de ton job ? Est-ce que tu vas toucher un quelconque argent durant ton voyage ? Aussi comment tu anticipes le retour en France en sachant que tu n’auras plus grand chose (puisque je suppose que tu n’auras plus de logement non plus etc) ? Est-ce que préparer le retour a aussi fait parti de ton projet ? Si oui je suis intéressé d’avoir ton sentiment là dessus.
    Bonne change pour ton tour du monde !

    Aimé par 1 personne

    1. Salut Paul!! merci pour ton commentaire 🙂
      c’est assez flou pour moi le retour. Je n’ai pas prévu de gagner quoi que ce soit pendant mon voyage et ayant démissionné je n’ai droit à rien (chômage etc…), paraît qu’il y a des possibilités mais je les garde pour mon retour.
      Je ne compte donc pas m’éterniser et prolonger le voyage indéfiniment et il est possible que je postule à des offres d’emploi vers la fin de mon voyage pour préparer un peu le retour aussi.
      Mais en même temps, ce projet bouleverse un peu ma vie. Rien que ces 2 derniers mois je pensais revenir au nucléaire à mon retour (enfin peut être), aujourd’hui je sais d’ores et déjà que je n’y retournerai pas. Alors je ne sais pas du tout ce que je veux faire entre énergies renouvelables, ouvrir un resto vegan, ou autre ! Peut être que je trouverai la réponse au Burning Man ou en escaladant le Kilimandjaro 🙂 en tout cas je sais déjà que je ne veux pas « vivoter  » en voyageant, je m’épanouis quand j’ai un vrai taf avec son lot de responsabilités (je devrais me le tatouer quelque part pour éviter de l’oublier pendant le trip !)
      Après j’ai de la chance j’ai des possibilités de logement sur Paris où je reviendrai probablement fin janvier.
      Tu compares à ton cas perso ? 🙂 je t’ai aidé ? hésite pas sinon!

      J'aime

      1. Oui j’essayais de me projeter un peu dans mon cas, du coup j’étais curieux de ton état d’esprit 😉 Merci

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s